dimanche 29 novembre 2020

Les demoiselles et l'ogre

Salut à toi, Compañero figuriniste ! 

Quand je jette un œil dans le rétro du blog, je constate que je n'ai jamais mis en intro des morceaux de certains groupes que j'aime bien. C'est par exemple le cas des Suédois de Katatonia et leur trente ans de carrière, avec ce superbe et aérien Soil's song issu de l'album The great cold distance en 2006. Et pour le coup, ce titre n'a rien à voir avec la suite...

 

Aujourd'hui, trois figs, trois ambiances !

La première est une version féminine limitée du Docteur de la Peste pour la faction de l'Ospedale (l'Hôpital) à Carnevale. Je ne sais pas trop ce que j'en ferai. J'aimerai bien mettre sur socle une troisième faction pour ce (excellent) jeu (allez-y c'est de la bonne !) mais je suis mitigé vis-à-vis des Docteurs. Certaines figurines sont très sympas, les docteurs globalement, certains acolytes commes les gardiens ou les infirmières mais les autres... bof bof... tous les malades et les animaux les accompagnant. Ils sont en effet tous "équipés" de divers tuyaux, câbles et autres loupiotes pour signifier leur dépendance vis-à-vis des toubibs qui les alimentent en magie (grosso modo...). 

Autre difficulté, la peinture. La fig a été une horreur à ébarber et encore, à la peinture, je me suis aperçu de certaines parties pas totalement nettes. Et puis la fig n'est pas très lisible entre sangles et équipements, presque trop détaillée... bref, ce fut une galère. Et je l'ai un peu bâclée sur la fin, j'avoue... et le noir... bon, voilà... on va y passer le Réveillon.


 

On change totalement d'univers avec un peu d'Infinity et une fig de Bandit Nomad dont j'aime particulièrement le concept. Les Bandits de Corregidor font référence aux esprits gardiens africains. Dans l'historique du jeu, la nation Nomad est composée de réfugiés ayant fui la Terre à bord de trois énormes vaisseau, dont Corregidor. L'un des modules de Corregidor, Lazareto accueillit les plus pauvres des migrants dans des conditions épouvantables de surpeuplement, de misère et de violence. Face à ces conditions extrêmes, afin de protéger les plus pauvres / faibles, les Bandits sont apparus. Avec le temps, Corregidor est devenu plus stable et les conditions de vie se sont améliorées. Les habitants de Lazareto ont quitté leur module pour travailler, notamment comme ouvrir en pesanteur nulle, les Bandits les ont accompagnés, volant l'équipement qui était refusé à leurs protégés ou frappant des contremaîtres abusifs. Plus tard, enfin, ces rudes combattants ont été intégrés aux commandons Nomads.

En terme de jeu, les Bandits sont, en général, camouflés, déployés au plus près des lignes ennemies, bien équipés, surtout offensivement. La version que j'ai peinte est la féminine, c'est à dire la Hacker. D'où ce doigt dressé comme si elle tapotait un programme. Perso, je trouve plutôt qu'elle donne l'impression de menacer un ennemi en lui disant "attention, tu vas prendre cher, mon petit...". Cette demoiselle est équipée d'un programme de hacking tueur, d'un fusil d'abordage et d'une arme de close. Pour le schéma, je suis resté sur le jaune/bleu du reste de la troupe.

 

 

Et on finit avec le poids lourd du jour, un mercenaire Ogre de chez Knightmare Miniatures obtenu lors du financement participatif Greenskins Hunters. Je ne l'ai pas peint dans le même schéma que ces petits copains ( les chasseurs ) mais en... orange. Oui, bon, ça va, j'aime bien le orange... bref, fig très agréable à peindre et dont il se dégage une vraie ambiance. Et une fois peint, je me suis dit que quand même, il faisait très bretonnien,ce charmant garçon...



C'est tout (et c'est déjà pas mal !) pour aujourd'hui !

Hasta siempre, Compañeros !

samedi 21 novembre 2020

Pot pourri

Salut à toi, Compañero figuriniste !

Comme d'hab', on s'envoie un peu de musique pour commencer. Et c'est une découverte pour moi, les Belges de Psychonaut et le titre Kabbudah extrait de l'album Unfold the God Man sorti en début d'année. Bon, écidemment, il faut aimer le métal, hein, parce que si t'es plus branché bal musette... voilà quoi...

 


 

Au programme d'aujourd'hui, petite session fourre-tout avec de la fig, du décor, du pion objectif. Tous ces éléments serviront pour les différentes jeux (SAGA Age de la Magie, Space Hulk...) que je pourrais être amenés à pratiquer.

Pour commencer,un peu de post-apo avec un camion qui servira de décor, de (gros) objectif, voire si je me mets à jouer en post-apo, de véhicule. C'est, à la base, un jouet acheté pour quelques euros dans un magasin Action. Je l'ai converti avec de la carte plastique, notamment le plateau arrière pour en faire un camion de transport/ravitaillement et quelques morceaux pour simuler l'aspect post-apo. Les bordures en bois sont des morceaux de MDF récupérés d'une plaque de décor TTCombat, tout comme le pare-buffle à l'avant. Le matos à l'arrière est issu de la boîte à bitz. Un œuf Kinder (le truc en plastique qui contient le jouet, hein, pas le chocolat..) a servi pour faire la citerne d'eau. Bref, c'est du DIY / récup' à fond. Niveau peinture, rien d'exceptionnel, c'est du rapide. Le camion a été peint en noir et le gyrophare façon police, la citerne en bleu pour faire rajout. Et le tout est vieilli et rouillé. Beaucoup...



On change d'ambiance avec deux petits décors représentant des tas de barils, caisses et sac de sable. Pas la moindre idée d'où viennent ces deux éléments en résine. Ils traînaient dans un de mes tiroirs vraisemblablement depuis un long moment... bref, tout ça est peint en mode rapide aussi.

 


J'ai ensuite mis sur socle un petit pion objo sauce désertique. Un simple squelette (à priori issu d'un kit GW...) d'une bestiole. Simple, rapide, efficace.



Toujours en mode "recyclage", un marqueur Fatigue / compte-tour pour mon armée gobeline de SAGA Âge de la Magie. C'est un simple Gob GW sur le ventre, arme et bouclier posés à côté. Les contours de l'écrin du dé sont fait de chute de grappe plastique.


On poursuit avec un test de schéma et un (vieux) Gobelin basique de chez GW. Lui aussi servira à de l'escarmouche med-fan ou du donjon. Peinture rapide et sans fioriture. Neuf clones attendent la peinture pour faire le nombre... j'ai aussi quelques archers qui traînent et j'essaierai de trouver un shaman pour faire patron de cette vile engeance.


On enchaîne avec un docteur / alchimiste / magicien issu de la gamme Freebooter mais qui aura vocation à se retrouver dans de l'escarmouche med-fan, du donjon voire à Carnevale.

 


Et je finis avec le test de schéma des agents impériaux pour Space Hulk qui accompagneront le patron et le prêtre ci-dessous et que vous aviez peut-être déjà vu.


 

Les figs sont la Palanite Enforcer Patrol de GW prévue à la base pour Necromunda.

 

Évidemment, j'ai un peu converti les bestiaux pour les personnaliser. En fait, simplement en changeant les têtes pour leur donner un air moins Robocop et plus humain, "trash" pour coller à l'ambiance des couloirs glauques du Hulk. La fig test a reçu, par exemple, une tête de scout des Space Wolves. Pour le schéma de peinture, j'ai repris le violet/mauve/bordeaux du prêtre, le cuir marron, les optiques bleus et les fringues noires.

 

A priori, je peindrais le reste de l'escouade, neuf autres membres, avec ce schéma que je trouve convaincant.

C'est tout (et c'est déjà pas mal !) pour aujourd'hui !

Hasta siempre, Compañeros !

mardi 10 novembre 2020

Piou-piou

Salut à toi, Compañero figuriniste !

On ouvre avec les Suédois d'At The Gates et Slaughter of the soul, titre tiré d'un album incontournable du death-métal. Et comme on va causer de chaotiques, ça tombe plutôt bien niveau abattage d'âmes, ils s'y connaissent...

 

Je continue le "projet Space Hulk". Comme je l'avais expliqué lors de la présentation des Orks, j'ajoute peu à peu des figurines de pas mal de factions différentes du monde de Warhammer 40 000. Figurines qui constitueront des bandes appelées à se croiser et discuter philosophie et bien-être se poutrer les dents dans les entrailles du vaisseau... aujourd'hui, comme dit au-dessus, place aux Chaotiques !

J'ai jeté mon dévolu sur les boîte de cultistes de Blackstone Fortress. Après réflexion, j'ai opté pour les affilier à Tzeentch, l'un des quatre dieux du Chaos, aka le Duc du changement, parfois affectueusement surnommé "Cui" par certains rapport à sa représentation sous une forme de piaf... ce choix n'est pas innocent, déjà, le schéma à dominante bleu est beau et, à long terme, je rajouterai peut-être quelques marines/Terminators des Thousand Sons avec leur look égyptien à cette bande.

 


Donc, pour le schéma de couleurs, y'a pas eu besoin d'une longue réflexion, couleur bleu dominante, du jaune et du cuivre... pour les parties en cuir, ce sera noir.



Et voilà le résultat en photos !




C'est tout (et c'est déjà pas mal !) pour aujourd'hui !

Hasta siempre, Compañeros !

 

mardi 27 octobre 2020

Burna, dakka et encore plus de dakka...

Salut à toi, Compañero figuriniste !

Le dernier article était violet. Celui-ci sera plutôt vert. Mais pas vert écolo, un vert ork... et on ouvre avec les Norvégiens de Green Carnation (pour rester dans la bonne couleur) et Crushed to dust.

Après avoir collé une bonne tannée aux figs de Super Dungeon Explore, j'enchaîne sur un autre projet : Space Hulk

Dans l'absolu, j'aimerais disposer d'une petite troupe pour la plupart des factions de l'univers de Warhammer 40K. J'ai déjà peint les Blood Angels et les Tyranides Genestealers de la boîte de base, ces derniers recevront du renfort, j'espère avant la fin de l'année (la boîte attend sagement dans le placard). Je dispose aussi de quelques Space Wolves (pour varier le visuel des Marines). J'ai aussi des Eldars (à compléter...), des Agents impériaux (le chef et un prêtre, à compléter, les figs sont achetées et en cours de montage...) et des Orks. Quelques chaotiques vont aussi être l'objet de mon attention dans un futur proche...

Bref, vaste programme (qui devrait déborder sur 2021...) !

Les Orks étaient donc les premiers sur l'établi. Je dispose déjà du patron et de trois Nobz, dont deux en méga-armure, et d'un krameur. Ils sont rejoints par deux autres krameurs, un gros dakka et quelques boyz de base (récupérés lors d'un échange sur Warmania, merci Ludmar !). 


Évidemment, je suis resté sur le schéma de couleurs à dominante turquoise du Big Boss déjà peint (les Nobz étant plus bleu Ultramarine). On rajoute quelques effets d'usure et de la rouille et un socle sombre qui reprend cet ambiance de déchéance propre aux entrailles d'un gros vaisseau dérivant dans l'espace. C'est du speed painting comme disent nos amis Grands-Bretons, deux séances de peintures d'environ deux heures et hop, trois boyz, deux krameurs, un kanon eud'la mort et un Grot huileur (qui ira se planquer derrière le Boss).

Allez, photos !

Boyz, boyz, boyz, we're looking for baston time !!


Compensation ?


Prêts pour le barbecue...


Le grot huileur, meilleur ami du Boss

Et je finis par une photo de famille (pas facile à prendre...). Manque juste, peut-être, un bizarboy pour avoir une bande "complète", prête à aller fouiller les moindres recoins d'un Hulk pour chopper plus de dakka !



C'est tout (et c'est déjà pas mal !) pour aujourd'hui !

Hasta siempre, Compañeros !

dimanche 18 octobre 2020

Du violet, beaucoup de violet...

 Salut à toi, Compañero figuriniste !

Tu l'auras compris, le violet va être à l'honneur aujourd'hui (bises à Minus) même s'il y aura aussi un peu de orange, de vert, de jaune etc. Et quoi de mieux qu'un bon vieux Purple haze de Jimi Hendrix pour mettre tout ça en musique ?


Je continue à réduire le stock de figurines pour Super Dungeon Explore et plus particulièrement l'extension le manoir Von Drakk qui fait dans l'horrifique. Bon, avec un côté mimi chibi, grand-guignol, "halloweenesque" ce qui est de saison. Donc, c'est parti pour un gros, gros article...

La boîte est donc pleine à craquer de différentes bestioles et de trois Héros. Niveau "gentils", on trouve une paladin(e) (la Sœur de Lumière), une Ange (L'envoyée céleste), Von Wilding - De Fougue en français - (un chasseur de bestioles) qui peut se transformer en Von Wilder (De Fureur dans nos contrées) un gros loup-garou pas content. Parmi les affreux, on compte, entre autres, des squelettes (soldats et magos), une grosse araignée, un spectre d'un fort beau gabarit, etc... le tout sous le commandement inspiré du Seigneur vampire Von Drakk.

Pour la peinture, j'ai opté pour axer le schéma de couleurs des créatures sur du violet agrémenté de jaune ou de orange principalement. Afin de gagner du temps, la plupart des couches de base ont été passées à l'aérographe avant d'attaquer le travail de finition au pinceau.

Allez, c'est parti pour les photos, on va essayer de faire ça dans l'ordre car il y a du monde. On commence par un Lieu d'apparition des méchants. Comme son nom l'indique, c'est à côté de cette pièce que les créatures entrent en jeu. Le carré de citrouille est un arbre possédé tenant une citrouille (je comprends pas toujours ce qui passe par la tête des concepteurs du jeu, mais je me dis qu'ils prennent des trucs...). Cet arbre permet de faire venir une grosse araignée, des sorcières et des crânes chauve-souris squelettes.

L'araignée des cryptes est une grosse bestiole. Dotée de bonnes caracs, elle possède aussi une attaque en force, Morsure débilitante, qui, si elle réussit, colle le mauvais œil à un adversaire (il défausse son meilleur jet de dé d'attaque). L'araignée peut aussi attaquer à distance avec son Tourniquet de soie qui empoisonne (une seule action pour l'adversaire...) et ralentit (déplacement divisé par deux). Autant dire une ennemie à ne pas prendre à la légère.

On trouve ensuite les crânes chauve-souris squelettes et leur air débile... sans surprise, rapides mais faibles, ils volent et peuvent, grâce à leur capacité Condamnation, tenter de se sacrifier façon kamikaze à la gueule des Héros pour leur coller l'effet fléau qui oblige la cible à se défausser de son meilleur résultat de dés en défense. 

Viennent ensuite les toute mimis Sorcières de l'Assemblée Maudite. Chevauchant leurs balais-chats (non mais vraiment, la drogue c'est mal...), elles sont elles aussi rapides mais faibles. Elles volent, peuvent balancer un éclair de force qui renverse les Héros (ce qui les oblige à griller des actions pour se relever). Encore plus contraignant (et très très rigolo), le sort Mutation qui transforme les Héros en... crapaud. Tellement dans l'ambiance ! Évidemment, un Héros transformé en crapaud perd l'ensemble de ses capacités et équipements, récupère des stats complètement nazes et un seul coup spécial, Lange engluée, qui permet de retirer une blessure ou récupérer une potion. Bon et là tu te dis, mais alors le Héros, il reste sous forme de crapaud. Que nenni ! Si tu connais bien les contes, tu sais que si une princesse ou un prince vient lui coller un bisou, hop, il retrouve sa forme d'origine. Donc, oui, un allié du Héros transformé vient dans une case adjacente et claque une action pour faire un gros poutou baveux au malheureux Héros et ledit Héros quitte la forme amphibienne. J'adore...

 
 
 
Autre lieu d'invocation, les tombes peu profondes. Le nom est moisi (d'un autre côté, on est dans l'ambiance...) mais logique.
 

 

Ces tombes permettent d'invoquer toute une ribambelle de créatures plus ou moins vivantes...

A commencer par le Nécromancien (la nécromancienne) de l'Assemblée de poussière. On s'en doute, c'est un magos donc une très bonne volonté et des sorts intéressants comme Vague d'os qui permet de relever des squelettes précédemment détruits. Le schéma de couleurs devrait rappeler aux vieux un Brésilien électrique d'un célèbre jeu de combat.

Autre magos, les deux mages de poussière qui n'ont d'intérêt que leur sort pouvant geler les ennemis (ils ne peuvent utiliser leurs coups spéciaux) et relever les squelettes trépassés...

Et comme on cause des squelettes, les voici. On a du chevalier terrifiant qui cogne fort et réduit la défense adverse avec sa Lame maudite. Ils sont accompagnés par des minions de bas, les Squelettounets, sans aucun pouvoir particulier. Mais il sont nombreux...


On passe aux gros thons avec le Spectre de la Moooooooort, un mini-boss. Une belle biiiip qui peut se téléporter (c'est un fantôme...) avec une grosse volonté et une bonne armure et des attaques bien vicieuses comme Extraction de vie qui lui permet de retirer autant de blessures qu'il en inflige ou encore sa Faux des Âmes (qui ne dépareillerait pas sur un artwork de groupe de death-metal !) qui inflige autant de blessures que de réussites en attaque, potentiellement jusqu'à cinq, ce qui peut tuer un Héros d'un coup d'un seul ! Oui là du coup, on reste dans l'esprit death-metal...


 

 

Dans les patrons, je vous présente Nocturne, une chauve-souris boostée aux hormones de croissance. La bestiole peut voler, devenir berserk, balancer jusqu'à sept attaques (si les dés sont de ton côté), se régénérer, geler un ennemi (qui ne peut plus utiliser ses coups spéciaux). Bref, de quoi faire bien stresser un groupe de Héros !

 

On finit avec Mister Von Drakk en personne ! C'est un Elfe Seigneur vampire (oui, il cumule) et autant le dire de suite, il a la couenne dure, notamment grâce à Suceur de sang (lorsqu'il inflige une blessure, il retire une de ses propres blessures)... en plus de ses très bonnes stats (logique), il dispose de toute un panel de sorts intéressants comme Armée d'Os qui permet de (re)lever des squelettes. Squelettes et autres morts-vivants, qu'il peut ensuite booster grâce à Épouvantable vigueur. Son Regard hypnotique permet de ralentir les Héros. On n'oublie pas le bien nommé Thriller qui permet de "contraindre" les Héros, c'est à dire les déplacer comme on le souhaite. Oui, la référence m'a bien fait rire aussi.


On finit avec les Héros que je trouve pas super inspirés pour le coup lorsqu'on les compare aux vilains pas beaux. La Paladine une masse et un grimoire, classique. L'ange est... angélique et caricaturale (ce qui en soit est valable pour une bonne part des figs du jeu, certes...) avec auréole, ailes et tout le toutim paradisiaque. Enfin, le Chasseur ressemble pas à grand chose avec son fouet, heureusement que sa forme de loup-garou est réussie, elle !

 La paladine a été peinte sur un schéma blanc/bleu pour rester dans le classicisme. Par contre, au bout d'un moment, j'ai laissé tombé la peinture du regard, je n'arrivais pas à obtenir un rendu correct. Là, elle a l'air con con mais on fera avec. En terme de jeu, elle possède un profil axé sur l'offensive car elle est peut se soigner et étant sacrée, ses attaques contre les morts-vivants et les démons sont plus puissantes. Parmi ses pouvoirs, Jugement force les ennemis à relancer leur meilleur dé d'attaque et Purification soigne les copains autour.

Pour l'ange, pareil, le schéma de couleurs est classique, dominante blanche, touches de bleu, auréole blanc-jaune. Niveau jeu, elle peut voler et armée de son arc va agir comme soutien, loin de la bagarre. Son arc lui permet de lancer des attaques à distance notamment Flèche divine jusqu'à 8 cases (globalement trèèèèès loin) et Cherche-Coeur permet d'effectuer un tir ne nécessitant pas de ligne de vue, donc potentiellement pour aller chercher un ennemi caché.

Pour Von Wilding - De Fougue en français -, je n'étais pas du tout inspiré alors j'ai fait simple, du cuir, du cuir, le Contrast Snakebite Leather de GW faisant parfaitement le job ! Pour Von Wilder, le loup-garou, base marron à l'aéro et éclaircissements au pinceau, simple, rapide, efficace. Dans le jeu, Von Wilding a un profil offensif, notamment grâce à son fouet qui lui confère une attaque spéciale très puissante et pouvant geler un ennemi. En bon chasseur de monstres, il possède aussi des potions Eau bénite et Huile bénite. La première réduit la défense adverse, la seconde peut bouter le feu aux méchants. Von Wilder est lui calibré pour le corps-à-corps avec une bonne force et une bonne dextérité, il peut se régénérer, résiste au feu et peut balancer une bonne grosse attaque pouvant affectée plusieurs cases (donc plusieurs ennemis...).


 

Et voilà doc pour cette extension. Ce qui signifie aussi que j'arrive à la fin de mon stock de figurines de Super Dungeon Explore. il ne m'en reste désormais que deux sur les étagères. Mais là, je sature, je vais peindre autre chose que du chibi !

C'est tout (et c'est déjà pas mal !) pour aujourd'hui !

Hasta siempre, Compañeros !

vendredi 2 octobre 2020

Drôle de bestiare...

Salut à toi, Compañero figuriniste !

Octobre, Halloween en approche, monstre, zombie, humain... on ouvre avec une vieillerie (1995), More human than human de White Zombie.



De la bestiole, donc... loup, tigre et autre dragon, le tout à la sauce Super Duneon Explore. Premier de fournée, le Chevaucher de Loup Longueracine qui est lié à l'extension la vallée d'émeraude dont j'ai déjà causé dans de précédents articles. C'est un Héros (comprendre un joueur le contrôle) Elfe monté sur un gros loup. Comme d'hab' dans le jeu, on a encore un concept décalé. Et sans surprise, c'est un profil assez bourrin... une force considérable et des armure, volonté et dextérité respectables. Vous y ajoutez des pouvoirs offensifs, "Harassement" qui permet au cavalier de tirer et littéralement clouer l'adversaire au sol et  "Esprit du loup", qui augmente la force du duo, et on comprend que l'on a là un tank qui va foncer vers les ennemis pour faire le ménage, sans trop de finesse. Petite cerise sur le gâteau, le chevaucheur a aussi une potion qui peut forcer l'adversaire a relancer ses dés.



Nyan-Nyan est une déclinaison de Candy. Enfin, il me semble. Nyan-Nyan a une tenue de chat mais je l'ai représenté "à la Tigrou", c'est plus rigolo. Elle est armée de deux grosses griffes. C'est évidemment un profil très agile et qui tape fort avec notamment une attaque plongeante suite à un saut. Elle peut être joué en tant que Héros mais aussi comme mini-boss pour les "méchants", dans ce cas-là, ses griffes peuvent être du butin récupérable par les Héros et l'un d'eux peut s'en équiper.    



 

Et on finit avec une grosse bête, Glimmerwing, un dragon-fée. Il est issu lui aussi de l'extension la vallée d'émeraude. C'est une sorte de... euh... dragon-papillon-plante... mais féerique... Bref, encore un concept et un profil bien déjanté. Niveau caracs, c'est du costaud avec notamment une grosse volonté, la capacité Vol et il est immunisé aux effets "maudit" (qui oblige à se défausser de son meilleur jet de dés en attaque) et "fléau" (la même que la précédente mais en défense). Du coup, il peut lancer plusieurs sorts pour maudire ses ennemis, les contraindre à des mouvements ou les bloquer. On comprend que ce sera un adversaire très coriace. Niveau coloriage, je suis parti sur un dégradé de vert finissant sur un jaune. Avant que vous posiez la question, non, pas d'aéro sur cette pièce. C'est "juste" de la peinture "dans le frais".

 

 

Il devrait y avoir encore du Super Dungeon Explore dans les semaines à venir. Il me reste deux (il me semble...) versions de Candy à peindre et je me suis attaqué à la boîte d'extension le manoir Von Drakk, pleine de vampires et autre sorcières, c'est de saison, Halloween approchant. Cela me permet aussi de faire un peu de pub pour un petit défi coopératif lancé sur WarmaniaSquelette fête commence ! (oui, toi aussi vient t'amuser !). A priori, une fois cette extension peinte, j'en aurais fini avec mon stock de Super Dungeon Explore ! En attendant de nouvelles recrues, le jeu n'est pas mort et Soda Pop sort régulièrement de nouveaux Héros.

C'est tout (et c'est déjà pas mal !) pour aujourd'hui !

Hasta siempre, Compañeros !