vendredi 23 février 2018

Lumière et Qu'un-Oeil

Salut à toi, compañero figuriniste !

Le post du jour ne faisant pas dans la finesse (oui, encore une fois...), on va ouvrir les débats avec un truc qui tâche. Integrity, avec le titre string up my teeth, issu du dernier opus des Américains, Howling, For The Nightmare Shall Consume.



Continuant, tranquillement, à liquider mes stocks, j'ai peint récemment deux autres ogres issus de la gamme Bones de Reaper. Je dis "autre" puisque l'un d'entre eux est déjà passé sur l'établi pour du Blood Bowl : http://hastalafigurinasiempre.blogspot.fr/2018/01/ouverture-de-la-boite-gifles.html
C'est donc toujours du plastique dég... euh, pas facile à ébarber. Donc, oui, il reste de superbes lignes de moulage... Mais bon, encore une fois, vu le prix, on va pas faire la fine bouche.
Les ogres, c'est tout un programme. Déjà, le nom, ça vient du latin orcus, qui était une sorte de divinité ou démon infernal voire les Enfers eux-mêmes. Bon, ça te pose le bestiau... traditionnellement, c'est un géant constamment affamé (là, d'un coup, je me sens plus proche de lui) et se nourrissant de chair fraîche (donc, pas franchement végétalien, le garçon) et en particulier celle des petits n'enfants comme nous l'avons tous constaté dans le Petit Poucet et autres contes de notre enfance. 

Ces figs Reaper sont le guard et le smasher, on sait jamais, si certains cherchent à se les procurer...



Le guard penche un peu en arrière (rapport au fait qu'il soit en plastoque et malgré mes tentatives de le faire se tenir plus droit). Il a reçu une petite modif au bout de sa masse, une lampe d'où sont surnom de Lumière. Son copain, Qu'un-Oeil (oui, je sais, un perso de la Compagnie Noire de Glen Cook s'appelle comme ça), prêt à frapper, est peint tel quel...
Allez, photos ! Les deux premières avec un chevalier bretonnien afin de se rendre compte de la taille des petiots...







 



Et voilà deux nouveaux méchants / monstres errants pour des jeux med-fan !

C'est tout (et c'est déjà pas mal !) pour aujourd'hui !
Hasta siempre, Compañeros !

vendredi 16 février 2018

Congrès nordique

Salut à toi, compañero figuriniste !

Aujourd'hui, cap au Nord ! T'enfiles ton slip en fourrure, attrape ta hache à deux mains et tu mets du Borknagar à fond. Un peu de métal folklo-black-épique made in Norvège, ça va bien nous poser l'ambiance !



Depuis environ la fin de l'année dernière, j'ai commencé à vider mes stocks de figurines. Bon, il me reste du travail, environ une quarantaine max de pitoux, mais ça avance...
Il me reste (et seront donc vraisemblablement au programme de ce blog)...
- Quelques figs pour Infinity et plus précisément des Haqqislams et des Nomads.
- Quelques figs med-fan dont les demoiselles d'Hasslefree du précédent article et les squelettes de la Garde sépulcrale pour Shadespire (non pas que je compte jouer à ce jeu (encore que, parait qu'il est pas mal) mais ça fait du bon monstre errant pour pas mal de jeux med-fan.
- Les figs d'Eden Burn Out le jour où ce sera livré (ça devrait plus trop tarder, les livraisons sont en cours).
- Quelques figs chibi Ninja All-Star de plus pour mes gamines.
- Un troll pour mon équipe d'orques pour Blood Bowl.

Dernièrement je me suis attaqué à deux nouvelles figurines de chez Reaper. Ce sont deux Barbares nordiques sauce viking. En gros... bref, de la fourrure, du cuir et du muscle. On a une demoiselle peu vêtue (ce qui totalement illogique au vu des températures qui règnent en général dans les contrées fantastiques nordiques, 'fin, bref...) et un gros mulet, un vrai, un bœuf boosté à la bière, surnommé le "Destroyer", tout un programme... lui aussi pas frileux.
La lame de la demoiselle était tordue façon spaghetti et menaçait de casser. J'ai donc du bricoler une petite conversion.
Les versions originales, non-peintes.



Et les versions peintes... rien d'original, c'est du classique qui va bien avec une palette de bruns/marrons/chair. Les figs sont très agréables à peindre, parfaitement sculptées.











Tant qu'on est avec des mecs en slip en fourrure, trois clichés (pris avec mon téléphone d'où la qualité douteuse !) d'une partie récente de Blood Bowl où mon équipe nordique, les Heimdall Icewolves ont affronté les Averland Eagles de Caillou ( https://studiocaillou.blogspot.fr/2017/07/aujourdhui-cest-bloodbowl.html ) au cours d'un match d'une violence extrême comptant pour la ligue organisée au sein de notre asso. Au final, score de parité 1-1 et deux morts partout sans compter les multiples sorties sur KO... la boîte à gifle était grande ouverte avec notamment mon Yéti et son Ogre qui ont joué à "je te tiens par la barbichette" mais au vu de leurs QI limités, ils n'ont pas complètement assimilé les règles et se sont contentés de se coller de grands pains dans la tronche. Nuffle a donc favorisé les jets de bourrins et a impitoyablement sanctionné toute tentative de jouer comme un Elfe avec des ratés sur les passes (certes à la limite de la débilité pour la plupart de celles tentées par mes Nordiques), les ramassages de balles et autres jets d'agilité (pas mal de séquences de lourdes chutes et de fumbles "double-1" qui figureront en bonne place dans les bêtisiers de fin d'année de la ligue).



Une phase de jeu pour le moins confuse... mais où est donc le ballon ? Le ba-quoi ?

Du sang, des morts et des blessés... Blood Bowl, quoi...

Un résumé du match, distribution gratuite de bourre-pif...

Cerise sur le gâteau de la soirée, c'était un peu Noël après l'heure. Caillou avait un petit cadeau pour moi. Quand Caillou t'offre une fig peinte, tu dis merci et tu verses une larme de bonheur... c'est donc un gradé britannique de chez Stoessis Heroes ( http://stoessisheroes.com/ ) inspiré par le perso joué par Sean Connery dans "Un pont trop loin", le Major-Général Roy Urquhart de la 1st British Airborne Division.


Ce sera donc lui qui mènera mes paras d'outre-Manche au combat ( http://hastalafigurinasiempre.blogspot.fr/2017/06/au-service-de-sa-majeste.html ) ! 
Merci Monsieur Caillou !!





Pour finir, une info à noter dans vos agendas. La GUILD'CON, la convention organisée par notre asso se tiendra le week-end des 19 et 20 mai avec plusieurs tournois, normalement, Alkemy, Fury, Infinity, Eden et Guildball. De plus, durant la soirée du 19 au 20 mai, la salle sera accessible pour une nuit ludique qui accueillera aussi bien les joueurs des tournois organisés mais également tous les passionnés qui voudront passer de longues heures à jouer (jeux de plateau, de cartes, figurines, JDR ... ). Pour vous tenir au courant : http://www.warmaniaforum.com/topic/56312-33-guild-con-ii-19-et-20-mai-2018/?tab=comments#comment-507141
Pour ma part, j'essaierai d'être présent une journée histoire de croiser du monde et filer un coup de main.

C'est tout (et c'est déjà pas mal !) pour aujourd'hui !
Hasta siempre, Compañeros !

mardi 13 février 2018

Bonjour madame !

Salut à toi, compañero figuriniste !

Les papis de Corrosion Of Conformity nous offre l'ouverture musicale du jour avec un extrait de leur nouvel album, le dixième d'une discographie débutée en 1984... et oui, quand même. Une époque où l'URSS existait encore, la France de foot avec Platini gagnait l'Euro et Karaté Kid sortait sur les écrans...
Bref, c'est toujours aussi bon... c'est dans les vieux pots, tout ça tout ça...



Sans transition, comme on est poli, on dit bonjour à la dame.
L'an dernier, j'avais participé au Kickstarter lancé par Hasslefree. Il avait pour but de financer tout une série de figurines féminines med-fan.


Trois versions de chaque fig étaient proposées, une skyclad, c'est-à-dire complètement à poil, perso, je trouve l'intérêt réduit mais bon... une version "normale" et une version "hiver" (frost ou winter). Mon choix s'est porté sur cette dernière option, les figurines collant du coup plutôt bien avec un de mes thèmes préférés, celui des Barbaro-Vikings nordiques...
Hier, un petit colis m'attendait dans la boite aux lettres. Cooooool !


Il contenait donc mon pledge, soit neuf figurines, dont six pour ma pomme. Et des bonbons... il y a toujours des bonbons quand tu commandes chez Hasslefree. Nice people, cool toys, great service comme ils disent eux-même et ils n'ont pas tord.



Sans surprise, la qualité made in Hasslefree est là. De la bonne gravure, un moulage comme il faut, chaque fig dans sont petit sachet avec son nom et sa référence. C'est du pro. Je ne sais pas si un jour ces figs seront en vente directe sur leur site. Si c'est le cas, faites vous plaisir, il y a quelques perles. Aucun regret de ma part d'avoir participé à ce projet, j'aime beaucoup Frost Aneira et Frost Katarina par exemple.

Aneira, guerrière du Nord, cape, cotte de mailles et bottes fourrées...

Katarina (référence à Katherine Stark ?). On imagine facilement une princesse / reine d'un contrée nordique arrivant de l'extérieur de son palais ou s'apprêtant à en sortir...

Alors certes, le KS (Kickstarter) a du retard. Ce qui est pas étonnant, c'est un KS diront certains. Mais, il faut bien voir que Hasslefree, c'est une toute petite structure et que tous les retards / contretemps / développements du projet ont été expliqués. La communication n'a jamais cessée. 

Pour finir, une petite photo comparative qui peut intéresser certains futurs acheteurs ou des participants qui n'ont pas encore reçu leurs précieuses... on est dans de bons standards 28mm. Pas de grosses différences avec d'autres gammes. Bref, ces figs seront assez facilement "mixables" et utilisables pour une bonne meute de jeux med-fan.

De gauche à droite : un prêtre de chez Red Box Games, Shayda la berserker issue du KS, un Elfe de chez GW, Erryn la barde, issue du KS aussi et enfin, une fig de chez Reaper.
Et bien, voilà, il n'y a plus qu'à les peindre !

C'est tout (et c'est déjà pas mal !) pour aujourd'hui !
Hasta siempre, Compañeros !

samedi 10 février 2018

La minute culturelle

Salut à toi, compañero figuriniste !

Barrage d'artillerie préparatoire... The Black Dahlia Murder, Nightbringers, issu du dernier opus du groupe (sorti en fin d'année dernière). Sans surprise, ça ratiboise méchamment les oreilles. D'un autre côté, s'ils étaient venus pour jouer aux osselets, on serait au courant...


Bien, j'enchaîne donc avec un autre billet ayant pour sujet "BUSHIFIGHT". Pour ceux qui n'ont pas suivi, hop, petit coup de roulette sur le mulot et tu me lis l'article précédent pour te remettre à niveau.
Au passage, j'ai légèrement modifié le corpus de règles.
J'ai donc mis de la couleur partout sur quatre autres petits bonhommes chibi rigolos...

Les quatre petits derniers dans l'arène. La dalle a été réalisée spécialement pour le jeu.
Au programme nous avons donc Luna, Mass, Mizuto et Sango. C'est moi qui ai choisis les noms, ils en ont des différents dans le jeu d'origine, Ninja All Star.
Revue de troupe...

- Luna : c'est une princesse qui aime les étoiles et la lune. Comme la fig possède une lune sur son bandeau, ça me fait un peu penser à Tanit (ou Tinit), déesse de la fertilité dont le culte était pratiqué par les anciens Carthaginois (oui, Hannibal et ses potos). Voilà, tu te coucheras moins bête. Et c'est pas fini, c'est pas pour rien que l'article s'intitule "la minute culturelle". Donc, j'ai poussé le concept à fond. On voit bien son espèce de voile sur la photo au-dessus façon ciel étoilé.   En terme de jeu, elle se déplace assez vite, lance des couteaux et des petits sourires tout mimi pour amadouer les adversaires.


- Mass : cette figurine est inspirée de Momotaro. Et là, si tu n'es ni Le Caillou, ni Morikun (la bise les copaings) ni l'ambassadeur du Japon en France, tu sais peut-être pas qui c'est. Alors pour te permettre de briller en société ("la minute culturelle", tu te souviens ?) et t'épargner la honte d'une recherche sur Wikipédia, écoute bien la suite.
Père Ajax, raconte-nous une histoire !  Père Ajax, raconte-nous une histoire !
Momotaro est un héros issu du folklore japonais. Momotaro, ou le "garçon de pêche", le fruit pas l'activité dominicale au bord des lacs. Bref, le p'tit Momo est envoyé sur Terre par les Dieux et à sa naissance sort d'une pêche. Bon, déjà, à la base, tu te dis comme départ dans la vie, on a vu mieux. Un jour, il doit aller chercher du bois pour sa mère adoptive. Mais Momo, c'est une feignasse. Mais vraiment, genre stature internationale du gars qui en rame pas une à faire pâlir de jalousie Joligibus... Qui ? Allez, pour ta culture générale... décidément, tu pourras me remercier de relever ton niveau de connaissances aujourd'hui...

Astérix - Le bouclier Arverne

Donc, Momotaro part chercher du bois et revient carrément avec un arbre histoire de pas faire le voyage à vide et trente six aller-retour. Rapport à la fainéantise du dessus. Donc, le seigneur local est mis au courant de l'exploit et charge le petiot d'aller savater quelques démons dans l'île d'Onigashima. Momotaro y va (ce qui est bizarre, normalement il aurait du rester peinard chez lui vu que moins il en fait mieux il se porte...  mais bon...). En chemin, il rencontre un singe, un chien et un faisan... huuuum...


Les quatre amis collent une bonne raclée aux démons, Momotaro leur pique leur trésor (tant qu'à faire...) pour être sûr de ne plus accepter le moindre boulot d'intérim et prend sa retraire. 
Bon, du coup, la fig a une PU***N DE GROSSE massue (voir là aussi la première photo de l'article) vu qu'il arrache des arbres à mains nues... et perso, j'adore ! Et donc, je l'ai appelé Mass... oui, mon but n'est pas de recevoir le Nobel de Littérature. En terme de jeu, il est assez équilibré et son pouvoir est handicapant pour l'adversaire.


 - Mizuto : Mizuto est un ronin, un samouraï sans maître et a un peu la tronche de Clint Eastwood je trouve. Je ne sais pas quel était l'objectif du sculpteur mais je suppose que c'est raté... cela dit, je n'ai pas la culture cinématographique/littéraire nippone suffisante pour voir la référence. Sûrement un des sept samouraïs ou un truc du genre. En tout cas, c'est pas une tortue ninja, ça, j'en suis sûr.  Si quelqu'un percute, faut pas hésiter à laisser un comm'. Bref, pour refléter son statut de ronin, Mizuto est résistant (la vie au grand air...) et son pouvoir lui octroie un bon avantage au combat rapproché lorsqu'il charge.


- Sango : C'est un peu le frère pas jumeau de Mizuto, à l'exception du pouvoir qui est défensif. A priori, comme il est borgne, il doit être inspiré du personnage historique du XVIème siècle, Yamamoyo Kansuke, un célèbre général (pour faire court !). Bon, d'un autre côté, j'en ai aucune certitude !


Comme pour l'article précédent, vous pouvez récupérer les fiches et tester le jeu. Si c'est le cas, n'hésitez pas à faire des retours. Comme je l'ai dit, il est très largement améliorable.

C'est tout (et c'est déjà pas mal !) pour aujourd'hui !
Hasta siempre, Compañeros !

dimanche 4 février 2018

Mon katana dans ta face !

Salut à toi, compañero figuriniste !

Pour se mettre en jambes, on s'écoute un petit Municipal Waste, Repossession, du trash bête et con à prendre au 36ème degrés... au moins !



Lors des derniers soldes (oui, solde est masculin...), j'ai mis la main (et ma carte bancaire...) sur un lot de figs chibi pour Ninja All Star, un jeu produit par Ninja Division et Soda Pop Miniatures. Je vous rassure, je n'ai pas l'intention d'y jouer. Bon, si ça trouve, il est bien, hein, mais je ne garde pas un bon souvenir du système de Super Dungeon Explore, un autre produit de chez Soda Pop, système que je "remodèle" (pour le simplifier) quand je joue avec mes gamines. Car oui, elles adorent le visuel chibi coloré trop mimi... étonnant, non ?
Bref, une petite dizaine de figs individuelles et un boîte de clans (soit une bonne vingtaine de pitoux) à peindre au programme et pas pour ma pomme, vous l'aurez compris.




Je n'ai pour l'instant peint que 4 figurines avec un rendu à des milliers de kilomètres d'une peinture studio. 
J'ai ensuite pondu un petit système de jeu pour les utiliser. Il me fallait une mécanique simple, mais pas simpliste, qui permettent donc de familiariser les gamines avec des notions classiques des jeux de figurines comme le mouvement, le tir, la santé/blessures etc... et ça a donné BUSHIFIGHT (ouais, je me suis foulé pour le nom !).
Soyons honnête, je ne pense pas que le jeu soit ultra-original, équilibré à la perfection ou exempt de défauts. Mais il tourne, est rigolo et facile à comprendre rapidement. Bref, il fait le taf comme on dit et n'a pas pour "esprit" d'être optimisé et/ou jouer sérieusement mais plus pour rigoler un coup ou passer un bon moment. 

BUSHIFIGHT : LES RÈGLES 
Mise en place.
Les deux joueurs choisissent quel type de partie ils veulent jouer soit « Capture » soit « Combat ».
Dans « Capture », le but est de s’emparer d’un pion objectif placé dans la zone de déploiement adverse en amenant l'une de ses figurines sur une case adjacente, hors diagonale, de la case de l'objectif.
Dans « Combat », le but est d’éliminer l’ensemble des figurines adverses.
Le jeu se déroule sur une surface carrée (de 10 carreaux sur 10 par exemple). Chaque carreau doit mesure au moins 3 cm de côté. Des obstacles peuvent être placés par les joueurs sur la surface de jeu, à l’exception des zones de déploiement.
Chaque joueur sélectionne entre 2, 3 ou 4 figurines suivant le format de la partie.
Une équipe se déploie sur un bord du plateau, une figurine par case. L’une de ses case est occupée par un pion objectif (drapeau, tonneau de saké, etc.).
L’équipe adverse se déploie en face.

Activation et Action.

 En début de partie, les deux joueurs lancent chacun un D6 (que l’on relance en cas d’égalité). Celui obtenant le score le plus élevé commence.
Il choisit une figurine et l’active. Elle n'effectue qu'une seule action. Lorsque l’activation est finie, son adversaire choisit une figurine et l’active à son tour. Une figurine peut être activée autant de fois que le joueur le souhaite.

Une figurine activée peut effectuer une action parmi les suivantes :

- Mouvement : La figurine bouge d’autant de cases que la valeur indiquée. Elle  peut finir son déplacement sur une case adjacente à un adversaire. Elle ne peut pas effectuer de déplacement en diagonale.

- Mouvement et Tir :  La figurine bouge d’autant de cases que la valeur indiquée. Elle  peut finir son déplacement sur une case adjacente à un adversaire. Elle ne peut pas effectuer de déplacement en diagonale. Elle peut à n'importe quel moment de son déplacement effectuer un Tir (voir plus bas).

- Charge : Elle peut charger. Cela signifie qu’elle se déplace d’autant de case que son mouvement moins une afin de parvenir sur une case adjacente (hors diagonale) à celle d’un adversaire. Elle effectue une attaque immédiate (voir : Attaquer).

- Tir : la figurine effectue une attaque sur une figurine adverse située jusqu’à 4 cases (en ligne droite). Le joueur coche une case Tir sur la fiche de sa figurine. La figurine lance autant de D6 que sa valeur de Tir. Chaque 4, 5 et 6 correspond à une touche. Les 6 sont relancés. Sur chaque nouveau 6, une nouvelle touche est ajoutée au total. L’adversaire retranche alors sa valeur d’armure des touches réussies. S’il reste des touches, il lance ses dés de Combat. Pour chaque 6 obtenus, une touche est annulée. S’il reste des touches à la fin de l’attaque, la cible coche autant de case Santé que de touche. Si l’ensemble des cases est coché, la figurine est retirée de la partie.
Lorsqu’une figurine a coché toutes ses cases de Tir, elle ne peut plus effectuer ce type d’attaque pour le reste de la partie.

- Attaquer : La figurine lors de son activation se trouve au contact d’un adversaire. Elle lance autant de D6 que sa valeur de combat. Chaque 4, 5 et 6 correspond à une touche. Les 6 sont relancés. Sur chaque 6, une nouvelle touche est ajoutée au total. L’adversaire retranche alors sa valeur d’armure des touches réussies. S’il reste des touches, il lance ses dés de Combat. Pour chaque 6 obtenus, une touche est annulée (les 6 ne sont pas relancés). S’il reste des touches à la fin de l’attaque, la cible coche autant de case Santé que de touche. Si l’ensemble des cases est coché, la figurine est retirée de la partie.
- Quitter un combat : une figurine engagé dans un corps-à-corps peut se déplacer d’autant de cases que la valeur indiquée. Elle  peut finir son déplacement sur une case adjacente à un adversaire. Elle ne peut pas effectuer de déplacement en diagonale. Lorsque cette action est choisie et avant qu'elle ai lieu, l'adversaire effectuer une attaque avec la moitié de ses dés.

Les fiches de personnage.

Chaque personnage possède sa fiche sur laquelle sont reproduites l'ensemble de ses compétences. Les fiches sont posées devant le joueur, c'est plus simple comme ça...

Exemple :

- Le nom du personnage, ici Eddy, les vieux joueurs de Street Fighter auront compris la référence.
- Sa capacité de Tir. Notre bon Eddy n'a pas d'arme de tir, il ne se bat qu'au corps-à-corps !
- Le combat : le nombre de D6 lancé lors d'un combat.
- L'armure. Ici, rien ! Eddy se bat presque à poil !
- La santé. Le nombre de points de vie/dégâts du personnage. Chaque fois qu'il reçoit une touche (ou plusieurs), on coche une case. Toutes les cases sont cochées ? Bye bye Eddy !
- Le coup spécial : une petite (ou grosse) amélioration dont bénéficie le personnage. On voit ici qu'Eddy est très efficace quand il charge. Encore faut-il qu'il arrive au contact !

Second exemple, avec un autre perso bien différent, plutôt orienté sur le tir, Suzy.


- Suzy peut effectuer quatre tirs durant la partie, en utilisant pour chacun d'entre eux 3D6. Un tir chanceux (deux ou trois 6 relancés...) peut donc potentiellement éliminer un adversaire.
- Le combat : le nombre de D6 lancé lors d'un combat, ici 2. Suzy, sans être ridicule au corps-à-corps, n'est pas non plus une spécialiste.
- Un armure de 1, ce n'est pas très élevé mais bien utile pour annuler quelques touches.
-Suzy possède une santé de 4, un score correct mais qui ne la met pas à l'abri d'une bonne charge...
- Le coup spécial : Tir perforant est très intéressant, notamment contre les "grosses" cibles avec une armure de 2 ou plus !

D'autres exemples ? Allons-y avec les deux autres pitoux déjà peints : Bukbuk et Kittie.



Les autres fiches de persos sont prêtes, me reste "juste" à peindre les figurines ! Si ça t'intéresse, cher lecteur, n'hésite pas à réclamer. Si je suis motivé, je ferai aussi des fiches pour les autres figurines chibi que je possède, ceux de Super Dungeon Explore (gentils et méchants).
Dans les semaines à venir, on va se faire quelques parties à la maison pour éventuellement affiner deux trois trucs. De votre côté, si vous tester le bazar (même avec d'autres figurines hein ;-) !), venez laisser un petit commentaire, c'est toujours intéressant.

C'est tout (et c'est déjà pas mal !) pour aujourd'hui !
Hasta siempre, Compañeros !

samedi 27 janvier 2018

Ouverture de la boîte à gifles

Salut à toi, compañero figuriniste !

Pour le billet d'aujourd'hui, comme tu l'auras compris avec le titre, on va faire dans la dentelle, la volupté, les petits z'osiaux qui cuicuitent dans les branches des arbres en fleurs...
Euh...
Non, en fait... j'ai pas prévu de causer d'Elfes...
On se retrouve dans trois minutes quarante-six secondes si tu as survécu à l'ouverture musicale.


Voilà, Vison Of Disorder, Twelve steps to nothing tiré de l'album Imprint. L'un de mes albums de métal préféré toutes tendances confondues... 
Maintenant, tu es psychologiquement prêt.

Blood Bowl a le vent en poupe en ce moment. J'ai moi-même cédé (c'était pas dur, cela dit !) aux sirènes de ce bon vieux mais indémodable et inusable mastodonte ludique. En plus des deux équipes de la boîte de base (Humains et Orques) peintes lors de la sortie de ladite boîte, j'ai extirpé de mes placards mes Nordiques (de chez Greebo) pour participer à une ligue au sein de mon asso (la GUILD, en banlieue de Bordeaux). 
J'ai donc décidé d'enrichir ces équipes de quelques joueurs de poids, des tas de muscles pas trop portés sur la philosophie et l'introspection. Et comme du côté du forum Warmania un petit défi Blood Bowl est en cours  http://www.warmaniaforum.com/topic/56251-cccp-collectif-blood-bowl-saison-iii/ ... ça motive !


On commence par les Nordiques avec un Starplayer / Berserker / Wulferener (encore que, il manque de poils...). A la base c'est une figurine de chez Reaper, Goldar le barbare (un frère caché de Conan, très certainement). Je l'ai légèrement converti en virant la hache qu'il tenait et remplaçant la zone ainsi laissée vacante par un petit cure-dent selon l'échelle de référence des Nordiques.






On poursuit dans la finesse et la poésie avec un Ogre pour mon équipe humaine des Wurzen's Energizers. Là aussi, fig de chez Reaper (Ogre smasher), légèrement convertie. C'est une référence de la série Bones. Plastique un peu mou et très chiant à travailler (voir la main droite...un désastre malgré l'utilisation d'un peu de greenstuff pour tenter de lisser le bazar) mais bon, pour 3 euros 15... oui, 3 euros 15... on va pas faire la fine bouche, hein ! 





Voilà pour Blood Bowl !

J'en profite d'être là pour vous montrer deux trois autres choses. J'ai aussi pas mal d'autres figs qui traînent, en attente, sous-couchées ou plus ou moins avancées. Certaines ont reçu les dernières finitions. 
C'est le cas de cette sorcière des glaces, référence de chez... Reaper ! C'est la Winter Witch Prestige Class et sa petite bestiole rigolote pour la gamme du jeu de rôle Pathfinder. JE ne me suis pas pris la tête pour le schéma en tapant dans de l'ultra-classique hivernal, bleu-blanc, un peu d'orange pour le contraste, et hop !




Et pour finir, deux chiens (des références de chez Crooked Dice). Les chiens, c'est pratique, tu en as dans à peu près n'importe quel univers, ça fait de la bestiole de garde à affronter pour du héros, du compagnon d'aventurier ou de méchant, du décor, de l'objectif qui bouge éventuellement. Bref, un doberman et un espèce de berger allemand, peint en très rapide, histoire d'augmenter la taille du bestiaire à disposition.


C'est tout (et c'est déjà pas mal !) pour aujourd'hui !
Hasta siempre, Compañeros !